Nuits Sonores : le résumé, jour #2

Et c’est reparti pour un tour, après une première journée épique, que nous réserve cette deuxième journée de Nuits Sonores ? Le jeudi est toujours un jour particulier dans le festival car il n’y a pas de « Nuit » ce soir là, mais un circuit électro dans toutes les salles et bars de nuit que compte la ville. Comme c’est un jour férié il y a aussi énormément d’événements festifs en journée.

13h00

Bon, on va pas se mentir, ça pique un peu ce matin (oui, 13h c’est encore le matin dans ce genre de festival). Le temps gris et le petit vent frisquet ne nous poussent pas trop à sortir et notre petite troupe met trois plombes à décoller. On se pose au Ninkasi Guillotière pour avaler un burger tout en consultant le programme Extra! Nuits Sonores (les événements gratuits en journée).

15h00

Premier arrêt : l’événement Bass Save The Queen. On arrive au Jardin des Chartreux et on se prend une bonne claque : un bus à l’anglaise avec en arrière plan une vue de ouf sur Lyon sert de promontoire au DJ qui balance un gros son bien décoiffant. C’est un chouilla trop bourrin pour nos petits corps pas encore pas bien réveillés, mais la foule est conquise si on en juge par le nombre de bras en l’air.

16h30

On passe ensuite sur la place des Capucins où une improbable voiture-jacuzzi a été installée pour l’événement La Madone Plage. L’eau du bain est un peu trop sale (et il fait 10°) pour qu’on ose y faire trempette mais la musique est cool, les gens sont beaux (promis on a pas encore pris de MDA), c’est bien bien cool.

@calamityandjane

17h30

Un coup de Vélo’v plus tard nous voilà au porte de la Sucrière pour le NS Days 2. Le lieu qui sert d’écrin à la programmation de jour du festival est incroyable : une scène en extérieur au milieu des immeubles loufoques du quartier de Confluence, une scène centrale en plein milieu du bâtiment de la Sucrière (un ancien entrepôt de sucre, comme son nom l’indique) et 3ème scène avec un rooftop au dessus du bâtiment.  On reste un bon moment devant le set de David Averty a qui la programmation musicale du jour a été confiée. L’envie de danser commence à monter en nous et les affres de la veille ne sont plus qu’un lointain souvenir.

19h00

On fait ensuite un saut au Mob Hôtel, le nouvel hôtel branché de Lyon pour Idian Vibes. L’ambiance est super cool : le DJ passe une musique électro indienne assez planante. On s’amuse à un chorégraphie style bollywood avant de se laisser tenter par un Dahl maison. Miam !

20h30

Après avoir avalé un morceau dans le centre commercial de la Confluence on file rejoindre la team lyonnaise de CityCrunch qui durant tout le festival organise des croisières électro sur la Saône. Pour la dernière croisière de la journée, le thème est la techno et à voir le look des gens qui attendent l’arrivée du bateau on se dit que ça va être assez dingue.

22h30

Le Love Boat navigue depuis maintenant une heure. Les passagers ont déserté le pont principal où s’abat un vent glacial pour se réfugier à l’intérieur. l’ambiance est survoletée, Missilly envoie un set qui met tout le monde d’accord. Heureusement que le bateau est solide car ça part dans tous les sens.

00h30

On file au Azar, un club récemment ouvert à Confluence pour commencer le Circuit Electronique. Le lieu est assez fou et les jeux de lumières balaises, mais l’ambiance est un peu trop bling bling à notre gout. Un peu chafouin et surtout beaucoup fatigués après ces 2 journées à crapahuter dans Lyon, on préfère rentrer se coucher et recharger les batteries pour repartir de plus belle demain.

Commentaire (0)
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *